Les chutes du Niagara, un incontournable pour tout visiteur du Canada

S’il y a un lieu qui est bien connu dans les 4 coins du globe et qui attire des centaines de milliers de visiteurs par année, c’est bien les chutes du Niagara. Situé à la rivière Niagara en Ontario, à la frontière avec les États-Unis, ce lieu est vraiment un endroit à visiter en raison de sa beauté, son spectacle unique en son genre, les installations tout autour et beaucoup d’autres attractions à proximité. Les raisons de visiter ce haut lieu touristique sont nombreuses et peuvent se faire seules, en couple ou en famille.

Les chutes de Niagara pour un spectacle unique

Les chutes de Niagara ont une très bonne réputation dans le monde en raison de leur caractère unique. En effet, chaque année de nombreuses personnes se rendent au Canada uniquement pour voir ce bijou de la nature. Certes, il faut dire que les chutes du Niagara ne sont pas si hautes que ça, mais leur largeur fait qu’elles sont d’une rare beauté. Pour en savoir plus sur les chutes du Niagara, il faut savoir qu’il s’agit de 3 chutes à savoir le Fer à cheval, les chutes américaines et le voile de la mariée. À la base, il faut reconnaitre que le fait de se rendre en ce lieu est haut rendez-vous de découverte dans la mesure où des bijoux de cette envergure ne sont pas communs. Du coup, quand on organise un voyage seul au Canada, il est plus que conseillé d’y faire un tour et de le découvrir, une chose est sûre on ne le regrette nullement. Pour permettre aux visiteurs de se faire plaisir en ce lieu tout en étant en toutes sécurités, il y a de nombreuses installations permettant une expérience unique. Le plus connu est sans doute le point d’observation de la tour Skylon qui permet d’avoir une vue panoramique tout simplement splendide des chutes. Ce n’est pas le seul dans la mesure où on peut aussi vivre une expérience unique avec les salles d’observation souterraine qui donnent une vision rapprochée des chutes. Évidemment, les abords des chutes sont connus pour leurs caractères romantiques et assez féériques. C’est pour répondre à la demande des couples et autres personnes qui aimeraient contempler ce bijou naturel que les jardins du parc de la reine Victoria ont été idéalement aménagés, sans oublier les nombreuses terrasses qui permettent une vue imprenable sur les chutes. Donc, pour contempler les chutes, on ne manque pas de point d’observations et il faut même dire qu’il y en a en profusion. En outre, il y a d’autres attractions tout autour des chutes.

Des alentours beaux et attractifs

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les chutes du Niagara ne sont pas isolées au beau milieu de la nature. En réalité, elles sont en plein cœur de la ville de Niagara Falls qui n’a rien à envier aux grandes villes du monde avec des attractions et des activités qui peuvent faire le bonheur de plus d’un. D’abord, il faut savoir que l’offre hôtelière dans la ville est très importante avec les plus grandes chaines hôtelières du monde qui y sont installées. Il y a aussi plusieurs autres formes de logements au-delà même des hôtels. En y logeant, on peut profiter à sa guise des nombreuses attractions que ce soient au niveau des chutes ou dans la ville. Au-delà des casinos qui commencent à faire partir de la réputation de la ville, il y a aussi de nombreux parcs d’attractions et boites de nuit dans la ville. Donc, que l’on soit seul, en couple ou en famille, on peut trouver son bonheur en ce lieu. Si vous êtes aussi de randonnées et autres sports du genre, sachez, qu’il y a des chemins de randonnée aménagés le long des chutes pour votre bonheur. Alors, en visite dans cette ville, sachez que ce ne sont pas les attractions qui vont manquer. Si vous n’aviez pas décidé de passer par les Ontario pour vos vacances au Canada, revoyez votre itinéraire, les chutes valent vraiment le détour.

La plus importante métropole du Nouveau Mexique

Albuquerque n’est pas la capitale de l’état du Nouveau Mexique, c’est Santa Fe qui en est le centre exécutif, législatif et judiciaire. Albuquerque reste, malgré tout, la ville la plus importante de cet état.  Elle se trouve au bord du Rio Grande.

Géographiquement proche des terres mexicaines, l’état et particulièrement la ville d’Albuquerque, sont très influencés par la culture autant amérindienne qu’hispanique. Pour en connaître un peu plus sur les premiers habitants de ces territoires, rendez-vous à L’Indian Pueblo Cultural Center  qui détaille les habitudes de vie, traditions de chaque pueblo qui compose le Nouveau Mexique (19 en tout).

Dans la vieille ville, on passera devant l’église de San Felipe. Comme le quartier est historique et attire la curiosité de nombreux touristes, on trouvera dans ce périmètre très dense de nombreux magasins, restaurants, bars et boutiques souvenirs. On y retrouve aussi la vie culturelle d’Albuquerque. Notamment le musée de la ville et son architecture contemporaine. Il reprend 400 ans d’histoire, principalement à partir de l’arrivée des colons espagnols. Il existe même, au sein du musée, une salle dédiée à la peinture, ses différents mouvements et son évolution au fil des siècles.

La plus ancienne maison de la Old Town date de 1709. La Casa de Ruiz s’est ainsi transmise au fil des générations à la même famille et ce, jusqu’en 1991, date du décès de la dernière héritière. La vénérable maison fait désormais partie de la ville et est ouverte à la visite. Le café Church Street fait même partie des murs désormais ! Vous pouvez y manger mexicain entre deux visites, à bon prix.

Changez de quartier et partez à la découverte de Nob Hill : quartier aux enseignes luxueuses et aux restaurants gastronomiques. Très proche du quartier universitaire, c’est une partie de la ville pleine de vie, de jour comme de nuit.

Plongez de nouveau dans la culture hispanique au National Hispanic Cultural Center qui abrite une gigantesque fresque, œuvre de Frederico Vigil retraçant trois millénaires de vie et d’évolution  espagnoles. A l’intérieur du centre ont également été crées un musée et une scène pour des représentations théâtrales et musicales.

Si vous sortez de la ville pour vous promener dans les alentours, vous roulerez sûrement sur la Central Avenue. Elle fait 30 kilomètres de long ! C’est le record mondial. La route 66 la prend pour passer de l’Est à l’Ouest de la ville. Tout le long, vous découvrirez une multitude de motels aux trois quarts fermés. L’activité battait son plein dans les années 50 avant de tomber peu à peu en désuétude.

Albuquerque est aussi mondialement connue pour ses voyages… en montgolfière ! Son paysage grandiose, son climat sans nuage et doux conviennent parfaitement à ce mode de transport aérien. Si vous vous rendez à Albuquerque en automne, vous aurez la chance d’assister à son festival international. C’est le Albuquerque International Balloon Fiesta. Il a lieu tous les ans, c’est le plus grand rassemblement au monde de cet objet volant atypique. Il se déroule en ocotbre depuis presque cinquante ans maintenant. Que l’on soit férus d’aérostats ou pas, le spectacle est magnifique : dans les airs, de gigantesques ballons multicolores animent gaiement le ciel azuré d’Albuquerque pendant une semaine.

Les îles Hawaii

Les îles d’Hawaii sont le cinquantième état américain. C’est un archipel situé au beau milieu du Pacifique qui compte, au total 137 îles. Les plus connues sont au nombre de huit.

Mais quel bonheur à votre arrivée à Honolulu d’être accueilli avec un lei (collier de fleurs fraîches composé d’orchidées, fleurs de frangipanier…) en guise d’amitié et de bienvenue !

Honolulu se trouve sur l’île d’Oahu, la plus connue et la plus peuplée malgré sa relative petite taille. En effet, elle n’est qu’à la troisième place au niveau de sa superficie. Honolulu est au 11ème rang des plus grandes villes américaines. On y retrouve les codes habituels (gratte-ciels, large routes et avenues, centres commerciaux, un chinatown) mais sur une île du bout du monde. À l’opposé, le nord de l’ile, territoire des surfeurs, est resté étonnement « nature ».

Prenez un vol d’Hawaiian airlines et rendez-vous sur Big Island ou île d’Hawaii. C’est la plus importante en superficie. Son célèbre volcan ( Kilauea), toujours actif avec sa lave qui coule indéfiniment dans l’océan,  est un surprenant spectacle. C’est l’île la plus ancienne, géologiquement. Elle est aussi très verte car assez pluvieuse.

L’île de Maui quant à elle, bénéficie d’une bonne réputation auprès des touristes. Après Oahu, c’est la plus touristique (sur l’ouest de l’île). Elle est bien pourvue en bus qui fonctionnent tous les jours et par tous les temps.

Les levers de soleil sur l’île sont magnifiques. N’hésitez pas à vous lever très tôt pour admirer ce spectacle inoubliable, notamment à Haleakala National Park, en haut du volcan, à 3000 mètres d’altitude. Là, la voiture est vivement conseillée pour rejoindre ce lieu sur les hauteurs de l’île… ainsi qu’une petite laine car vous êtes tout de même à 3000 mètres !

Après ce lever de soleil, descendez de ce fabuleux site et partez surfer.  vous êtes à Hawaii, vous êtes obligés ! Si vous n’y connaissez rien, pas de panique, de nombreux cours et instructeurs sont là pour vous initier à ce sport si prisé ici. Le surf est aussi un art de vivre, une communion avec l’élément marin… et une routine quotidienne pour de nombreux travailleurs qui, après une heure de surf matinale rejoignent leur bureau…

Ensuite, rendez-vous à Wailuku, dans les terres, à Iao Valley. C’est le lieu idéal pour faire de la randonnée. Si vous avez trop chaud, l’océan n’étant pas tout proche, vous pourrez toujours vous rafraîchir dans la rivière du coin. Attention, celle-ci est vraiment fraîche !

Retournez sur les plages (vous en avez sur 10 kilomètres) et délassez-vous sur le sable fin. Celle de Kihei sera parfaite.

Proche de Maui se trouve l’île de Lanai (île ananas grâce à la Dole Company qui y avait développé une gigantesque plantation d’ananas).

L’île de Molokai est la moins fréquentée des touristes. Peuplés d’hawaiiens majoritairement, elle n’a que peu d’attraits au niveau de ses paysages ou de son climat…

La plus moite des îles est sans conteste celle de Kaua’i, à la végétation  luxuriante.

Restent l’île de Kahoolawe (base militaire américaine jadis) et l’île de Niihau peuplée par une poignée d’hawaiiens qui continuent à rester fidèles à leurs traditions millénaires.

Les richesses de Pittsburg

Pittsburgh une ville de l’état de Pennsylvanie, située sur la côte Est des Etats-Unis. La ville est à l’intérieur des terres sur les bords de fleuve Ohio. Ses richesses naturelles exceptionnelles ont permis, dès sa fondation, l’essor de ses industries métallurgiques. Fait marquant de la région : c’est dans cette même ville qu’on a construit en 1957, la toute première centrale nucléaire de la planète.

De nos jours, les industries de métaux lourds ont laissé la place à l’industrie informatique, aux grands groupes médicaux et scientifiques. L’adaptabilité américaine à l’opposé de  la française laisse songeur : en effet, plutôt de se reposer sur une crise, de pleurer sur les temps anciens comme en France quelquefois, les américains n’hésitent pas à reconnaître la vétusté des choses avant de prendre leurs responsabilités et repartir de l’avant, quitte à changer, pour un secteur d’activité plus prometteur.

Vous  appréciez le dynamisme américain, c’est vrai mais, très honnêtement, vous n’êtes pas venu jusqu’ici pour visiter les entreprises, aussi innovantes soient-elles. Non, vous seriez plutôt tenter par le Point Park (dont on vous a dit tant de bien), histoire de vous  dégourdir un peu les  jambes après vos heures de vol.

The Point, comme on l’appelle communément, est un parc d’une surface de  15000m2, en plein centre ville de Pittsburgh où les fleuves Allegheny et Monogahela se rejoignent pour donner naissance au fleuve Ohio.

Le parc a été dessiné et aménagé sur un ancien territoire industriel des années 50. Il a ouvert ses portes au public en 1974. Au sein même de ce grand parc, vous pourrez visiter le Fort Pitt Museum, un hommage à la guerre franco-indienne de 1754.

La fontaine de The Point est très célèbre. Beaucoup de touristes viennent pour elle seulement. Ses jets, lorsqu’ils sont en action, atteignent tout de même 46 mètres de haut. La ville de Pittsburh en prend grand soin. Elle a d ‘ailleurs été renovée en 2009. Le festival des arts visuels Three Rivers se déroule précisément dans ce parc au mois de juin et ce, tous les ans.

Rendez vous ensuite au centre historique du sénateur John Heinz. Vous y découvrirez un ancien tramway du milieu du XXeme siècle et des véhicules de l’entre-deux guerres. Tout ce qui a été construit, découvert, élaboré au fil des siècles par les colons qui s’y sont installés est exposé ici.

Le lieu est immense, il couvre six étages ! Et comme dans tout grand musée, vous y trouverez des expositions autant permanentes que temporaires. Vous allez constater que la ville a abrité d’illustres inventeurs et scientifiques ( vaccin anti- antipoliomyélitique) mais également, dans un tout autre registre, la création du Big Mac.

Comme un système de poupées matriochkas, le musée abrite un autre musée en ses murs. C’est le musée Western Pennsylvania Sports.  Pour les férus de sport en tout genre, le lieu est un petit paradis, avec des objets et des accessoires ayant appartenu aux plus grands sportifs, et tout cela, sur deux étages!

Si vous êtes en train de déambuler dans Pittsburgh, c’est que vous avez fait votre demande de visa avec un peu d’avance. N’oubliez pas de remplir votre formulaire esta sur internet quelques jours avant le départ. Mais noter tout de même que vous passerez, à votre arrivée à l’aéroport américain, les contrôles d’usage du service des douanes. Si vous ne cachez pas un camembert bien affiné sous votre manteau, les portes de Pittsburgh vous seront ouvertes ! Enjoy !

 

Santa Barbara : Héritage hispano-américain

La ville de Santa Barbara se trouve dans l’état paradisiaque de Californie, sur la côte Pacifique. Elle a été fondée par les Espagnols en 1786.

Elle se trouve à 150 kilomètres de Los Angeles et bénéficie d’une rare douceur toute l’année grâce à des courants chauds. D’ailleurs, la devise de la ville  « my best summer was a winter in Santa Barbara  » parle d’elle-même.

Le reste de la Californie, en effet, bien que jouissant d’un climat méditerranéen, possède des eaux relativement froides qui découragent quelques baigneurs.

Santa Barbara raisonne encore dans de nombreuses têtes car une série américaine des années 80 portait ce même nom. On se souvient des belles maisons, des avenues bordées de palmiers, de ce mélange hispano-américain autant présent dans l’architecture que dans la cuisine ou ses magasins.

Si, en débarquant à Santa Barbara, vous souhaitez commencer votre séjour par un bon restaurant, foncez au Toma Restaurant and Bar sur Cabrillo Boulevard. C’est un excellent restaurant sur le bord de mer assorti d’ une cave très bien achalandée en vins californiens haut de gamme.

Louez une voiture dès votre arrivée à l’aéroport. C’est la meilleure solution pour profiter de la ville et ses alentours histoire de ne pas être tributaire des transports en commun et de leurs horaires et contraintes géographiques. La voiture vous permettra plus de souplesse et vous permettra, si vous êtes un brin aventurier, de sortir des sentiers battus. Vous pourrez ainsi, après dîner, rouler sur les boulevards et admirer les magnifiques résidences du downtown mais aussi celles, sur les hauteurs de la ville, la nuit.

Le lendemain, partez à la découverte du palais de justice de la ville : le Santa Barbara Courthouse a été édifié en 1929 et témoigne de l’empreinte coloniale espagnole. Un édifice municipal d’une rare beauté architecturale hispano-mauresque avec sa fameuse horloge ( El Mirador) du haut de laquelle vous pourrez admirer toute la ville. Il se visite gratuitement.

Poursuivez votre visite par la découverte du zoo de la ville et visiter son jardin botanique (lotusland).

Faites, par la suite, un tour sur Stern Wharf où des pélicans survolent les arrivées de pêcheurs à quai et leur cargaison de poissons frais. Les oiseaux arrivent même à leur arracher le poisson des mains !

La douceur du climat rend les balades à vélo sur le bord de mer particulièrement agréables tout au long de l’année. N’hésitez pas à en louer, vous trouverez de nombreuses sociétés qui proposent ce service.